Semaine littéraire à Saint-Malo

Semaine littéraire du 21 au 25 septembre 2020

La nouvelle édition de la Semaine Littéraire aux Thermes Marins de Saint-Malo aura lieu du 21 au 25 septembre 2020. Réservez votre séjour aux Thermes Marins de Saint-Malo pour profiter d’une semaine littéraire unique à la rencontre de quatre auteurs de renom.

Lors de votre séjour aux Thermes Marins de Saint-Malo, découvrez les auteurs que vous aimez et échangez avec eux sur leur parcours, leur métier d’écrivain, leurs ouvrages au cours de rencontres inoubliables.

Quatre auteurs seront donc présents aux Thermes Marins de Saint-Malo pour vous rencontrer à l’occasion d’une semaine littéraire exceptionnelle :

Les auteurs présents lors de la Semaine Littéraire 2020

Les rencontres, animées par Christine PUECH, se dérouleront au Salon La Hoguette (2ème étage). Elles seront suivies d’une séance de dédicace.

Olivia Ruiz
© Sydney Carron

Olivia RUIZ – Lundi 21 septembre : 18h30 COMPLET

Olivia Ruiz est auteure, compositrice et interprète. D’origine espagnole, elle a grandi à Marseillette. Trois de ses grands-parents ont fui la guerre civile mais n’en ont jamais parlé. De ce silence est né son premier roman, La commode aux tiroirs de couleurs.

LE LIVRE :
À la mort de sa grand-mère, une jeune femme hérite de l’intrigante commode qui a nourri tous ses fantasmes de petite fille. Le temps d’une nuit, elle va ouvrir ses dix tiroirs et dérouler le fil de la vie de Rita, son Abuela, dévoilant les secrets qui ont scellé le destin de quatre générations de femmes indomptables, entre Espagne et France, de la dictature franquiste à nos jours. La commode aux tiroirs de couleurs signe l’entrée en littérature d’Olivia Ruiz, conteuse hors pair, qui entremêle tragédies familiales et tourments de l’Histoire pour nous offrir une fresque romanesque flamboyante sur l’exil.

Semaine « Littérature et Thalasso » 1
© Francesca Mantovani pour les Éditions Galliamard

Franz-Olivier GIESBERT – Mercredi 23 septembre : 18h30 COMPLET

Franz-Olivier Giesbert est né en 1949, à Wilmington, dans le Delaware, aux États-Unis, d’un père américain et d’une mère française. Il arrive en France à l’âge de trois ans. Après avoir collaboré à la page littéraire de Paris-Normandie, il entre au Nouvel Observateur en 1971. Successivement journaliste politique, grand reporter, correspondant à Washington, chef du service politique, il devient directeur de la rédaction de l’hebdomadaire à partir de 1985. En 1988, il est nommé directeur de la rédaction du Figaro. En 2000, il devient directeur du Point, fonction qu’il quitte en mars 2014 mais reste éditorialiste et conseiller de la rédaction du magazine. Depuis 2017, il est directeur éditorial de La Provence.

Il a publié plusieurs romans dont L’Affreux (Grand Prix du roman de l’Académie française 1992), La Souille (prix Interallié 1995), Le Sieur Dieu, L’Immortel, Le huitième prophète (2008), Un très grand amour (2010) et des biographies : François Mitterrand ou La Tentation de l’Histoire (prix Aujourd’hui 1977), Jacques Chirac (1987), Le Président (1990) François Mitterrand, une vie (1996), et La tragédie du Président, (2006), ainsi qu’un récit : L’Américain (2004).

Derniers ouvrages : M. Le Président (2011), Dieu, Ma mère et Moi, Derniers carnets de campagne (2012), La cuisinière d’Himmler (2013), L’amour est éternel tant qu’il dure (2014), L’Animal est une personne (2014), Manifeste pour les animaux (2014). Chirac, Une vie, Grand prix de la biographie politique (2016) L’Arracheuse de dents (Gallimard) (Prix Récamier – mars 2016). Belle d’amour (Gallimard) (Prix Terre des Templiers – juin 2017) Le théâtre des incapables (Albin Michel, en 2017).  La dernière fois que j’ai rencontré Dieu (Gallimard, 2018), Le Schmock » (Gallimard, 2019).

À partir de 1997, il a animé plusieurs émissions littéraires ou culturelles et « Les Grandes questions » sur France 5 jusqu’en 2015. Membre notamment du jury du Prix Renaudot, du Prix Aujourd’hui, du Prix du Quai des Orfèvres…

Dominique Missika
© Rebekka-Deubner

Dominique Missika – Jeudi 24 septembre : 18h30 COMPLET

Dominique Missika est historienne. Elle a publié plusieurs ouvrages sur la France sous l’Occupation dont L’Institutrice d’Izieu (Seuil, 2014), et Les Inséparables (Seuil, 2018).

LE LIVRE :
Quand Joseph Kessel entend Germaine Sablon pour la première fois sur la scène d’un cabaret de la place Pigalle en 1935, l’écrivain est une légende et les chansons de Germaine, la sœur de Jean Sablon, connaissent un grand succès. Ce « cœur qui chante », comme l’appellera Cocteau, est une belle brune pulpeuse et Jef, qui a déjà deux maîtresses officielles, tombe sous le charme. L’idylle débute dans le Paris festif et joyeux de l’entre-deux-guerres, sur fond de jazz, de vodka et d’opium. Germaine est mariée et a deux fils, mais c’est une femme indépendante.
La guerre resserre les liens des deux amants. Germaine se réfugie en zone libre, à Saint-Raphaël, où Kessel la rejoint. Courageuse et déterminée à agir, elle s’engage comme ambulancière. Dès 1941, sous le pseudonyme de Tante Aurélie, elle entre dans la Résistance, puis y introduit Kessel et son jeune neveu, Maurice Druon

Danliel Picouli
© Geraldine Aresteanu

Daniel PICOULY – Vendredi 25 septembre : 18h30 COMPLET

Daniel Picouly s’est imposé en 1996 avec Le Champ de personne (Grand prix des lectrices de ELLE) puis avec L’enfant léopard (Prix Renaudot, 1999). Il a publié aux éditions Albin Michel La nuit de Lampedusa, La faute d’orthographe est ma langue maternelle et Le cri muet de l’iguane. Avec Quatre-vingt-dix secondes, il a été finaliste du prix Goncourt 2019, il a reçu le prix Nice-Baie-des-Anges la même année.

LE LIVRE :
Longtemps je me suis couché de bonheur
1964. Elève au collège Joliot Curie d’une cité HLM d’Orly, le narrateur rencontre Albertine dans une librairie. Celle-ci suscite l’admiration de la vendeuse en achetant un roman de Proust. C’est le coup de foudre. L’adolescent attend par ailleurs la note d’une composition française qui va décider de son passage en seconde générale ou technique. Dans le premier cas, il pourra rêver de faire de la littérature, seul domaine – avec le football – où il s’imagine un avenir. Sinon, il apprendra un métier manuel, et pourra dire adieu à l’élue de son cœur, bonne élève et certainement pas destinée au lycée technique…. Toute la journée, il attendra sa note, tanné par son ami Bala et son professeur, qui ne cessent de lui parler de Proust depuis sa rencontre avec Albertine. Ce qui le conduit à observer le monde qui l’entoure, une famille aimante et ses copains de la cité, avec la particularité de voir en chacun un personnage de la Recherche…. De cette expérience naîtra peut-être le désir de devenir lui-même un écrivain… et Proust fera de lui un homme.

Auteurs des éditions précédentes :

Édition 2019 : Amelie Nothomb, Aldo Naouri, Sorj Chalandon et Dominique Bona
Édition 2018 : Katherine Pancol, Grégoire Delacourt, David Foenkinos et Agnès Martin Lugand