La Thalassothérapie : les soins par l’eau de mer

Qu’est-ce que la Thalassothérapie ?

La définition de la thalassothérapie est l’utilisation, dans un site privilégié, des ressources et des bienfaits de l’eau de mer,  du climat marin et des algues marines. Ils sont utilisés à des fins curatives ou préventives pour soulager le système locomoteur, pour du bien être et de la remise en forme. La Thalassothérapie permet de traiter l’organisme au plus profond de ses différentes fonctions.

L’efficacité de la Thalassothérapie se résume en 4 points : sa puissance, sa richesse, sa diversité et sa durée. Sa richesse est celle des ressources marines tandis que sa puissance réside dans les protocoles de soins étudiés pour leur profonde efficacité. Elle est donc indissociable de ses trois ressources naturelles : l’eau de mer, le climat et les algues.

Associés à la kinésithérapie, elle a pour objectifs de ralentir ou stopper l’évolution de certaines maladies de l’appareil locomoteur et d’en soulager ou supprimer les douleurs.

Dans un esprit préventif, la Thalassothérapie instaure également un état de bien-être durable grâce à l’association des soins d’hydrothérapie, d’esthétique et des conseils d’hygiène de vie et d’éducation physique.

Jean-Michel Colleu, Directeur du centre de thalassothérapie des Thermes Marins vous explique ce qu’est la thalassothérapie et quels sont ses bienfaits :

Les Bienfaits de l’eau de mer en thalasso

L’eau de mer est la plus riche des eaux minérales. Elle renferme de nombreux sels minéraux et oligo-éléments,  ces éléments vont permettre de recharger votre organisme. L’eau de mer présente des analogies ioniques quantitatives et qualitatives très fortes avec le plasma sanguin. Des expériences ont démontré qu’il existait un passage d’éléments ioniques à travers la peau. Cette disponibilité du tissu cutané à l’égard de certains oligoéléments permet de comprendre les effets biologiques bénéfiques de l’eau de mer dans le rééquilibrage des grandes fonctions de l’organisme.

La poussée que l’eau de mer exerce sur un corps en immersion est plus importante que celle de l’eau douce. Un muscle réduit au 1/10 de sa force, incapable de mobiliser le segment à l’air libre, pourra le faire en immersion. L’avantage psychologique est de pouvoir réaliser un mouvement sans effort et sans douleur. Cette faculté est utilisée pour la rééducation.

D’autre part, la température de l’eau de mer à 36° active la circulation périphérique. Cela augmente les échanges percutanés et provoque une décontraction, musculaire et une sensation générale de bien-être. 

Échanges entre l’eau de mer et l’organisme :

  • Les ions minéraux de l’eau de mer traversent la barrière cutanée
  • Ces ions se fixent sélectivement sur les tissus qui en sont déficients
  • La pénétration est fonction de la température de l’eau (35 à 37°)

La poussée hydrostatique

Le poids apparent est deux fois et demie plus faible en eau douce. Conséquences pratiques :

  • Meilleure flottaison apesanteur presque parfaite
  • Facilitation à la rééducation
  • Facilitation de la relaxation musculaire
  • Entretien du schéma corporel et de la marche

Le pouvoir antibiotique

L’eau de mer contient un complexe doté d’un pouvoir antibiotique envers les bactéries pathogènes et en bloque le développement. Ce pouvoir est bactériostatique. Il est impossible de cultiver un milieu pathogène en eau de mer.

Les propriétés du climat marin

Les Thermes Marins bénéficient à Saint-Malo de conditions météorologiques et géographiques exceptionnelles pour la thalassothérapie.

Faible variable des températures

Le climat est tempéré avec une forte teneur en oxygène, il se caractérise par des hivers doux et des étés frais. En effet, la mer absorbe et restitue facilement les calories. L’été (eau de mer à 18-19°), l’air marin rafraîchit le littoral tandis que l’hiver (eau de mer à 8-9°), il le réchauffe. Cette caractéristique est importante, si l’on admet que les variations importantes de températures sont préjudiciables pour les maladies rhumatismales. De plus, l’hygrométrie est faible (au dessous de 80 %). Ce paramètre est intéressant pour les lésions osseuses et articulaires.

Des vents dominants marins

Les vents dominants venant de la mer ont l’avantage d’être purs sur le plan microbien, dépourvus d’allergènes, chargés en iode, silice, brome et autres sels. Ces vents dominants charrient également de très fines gouttelettes d’eau de mer appelées les aérosols marins. Ces aérosols ont un effet décongestionnant des voies aériennes.

La luminosité

La luminosité est exceptionnelle sur le littoral par la pureté de l’air et l’addition de la lumière directe et réfléchie sur l’eau et le sable. Les UVA provoquent la pigmentation de la peau. Les UVB concourent à la fixation du calcium sur la trame osseuse (vitamine D : catalyseur).

Pression partielle d’oxygène élevée

La pression atmosphérique est maximale en bord de mer : 1000 à 1020 millibars. Nous sommes au niveau 0 de la mer, cette pression partielle d’oxygène élevée permet l’amélioration des échanges gazeux alvéolaires et donc une meilleure oxygénation de l’organisme.

Les effets sont donc multiples, notamment stimulants et tonifiants.

L’utilisation des dérivés marins

Ce sont des algues marines qui ont comme propriété de concentrer certains éléments minéraux de l’eau de mer et oligo-éléments et paradoxalement elles vont concentrer les éléments les moins présents dans l’eau de mer ce qui fait que nous associons ces 2 ressources pour apporter un pouvoir reminéralisant très puissant pour l’organisme.

D’où vient l’eau de mer au centre de Thalassothérapie à Saint-Malo ?

À Saint-Malo nous avons la chance de disposer d’une qualité d’eau de baignade qualifiée d’excellente selon la surveillance réalisée par les services de l’état. Pour être qualifiée d’excellente, selon l’annexe I de la nouvelle directive 2006/7/CE du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, les eaux de baignade côtières (eau de mer) doivent contenir un maximum de 100 UFC/100 ml d’Entérocoques intestinaux et un maximum de 250 UFC / 100 ml d’Escherichia coli.

Aux Thermes Marins de Saint-Malo, L’eau de mer utilisée dans les soins est pompée 2 fois par jour à marée haute, à 600m du rivage. Ce pompage en mer à marée haute permet de puiser une eau encore plus saine que celle contrôlée par l’ARS au bord de la place.

Nous effectuons chaque mois une analyse de l’eau de mer que nous pompons au large de la plage de la Hoguette. Les résultats sur les 5 dernières années, sont inférieurs à 15 UFC/100 ml, soit encore bien meilleurs que les seuils de la norme d’excellence ! 

Thalassothérapie à Saint-Malo

L’eau prélevée ne subit aucun traitement afin de conserver toutes les propriétés et les bienfaits de l’eau de mer (oligo-éléments, plancton…) pour les soins de thalassothérapie ; elle est juste chauffée. Seule l’eau de mer utilisée dans les piscines des Thermes Marins (5% de la totalité de l’eau de mer puisée chaque jour) subit une chloration selon les normes exigées par les autorités sanitaires françaises.

L’eau de mer utilisée (soins et piscines) est filtrée avant d’être renvoyée dans le milieu marin au large de la plage de la Hoguette via une canalisation de rejet enfouie sous le sable (préservation de l’environnement paysager littoral).

Les études réalisées par le bureau d’études Icema (Ingénieurs Conseils Environnement et Milieux Aquatiques – expert reconnu des milieux aquatiques) montrent clairement l’absence d’impact des rejets actuels des Thermes Marins sur le milieu marin et sur les usages. Les concentrations analysées en sortie par un laboratoire public sont compatibles au point de rejet avec les normes de qualité sanitaire pour la baignade. En outre, compte tenu de la dilution générée par les marées, l’impact résiduel est nul au niveau de la plage.